Archives du mot-clé Récit de voyage

Dans lers forêts de Sibérie … Sylvain TESSON

Dans les forets de Siberie de Sylvain Tesson
Résumé : Assez tôt, j’ai compris que je n’allais pas pouvoir faire grand-chose pour changer le monde. Je me suis alors promis de m’installer quelque temps, seul, dans une cabane. Dans les forêts de Sibérie. J’ai acquis une isba de bois, loin de tout, sur les bords du lac Baïkal. Là, pendant six mois, à cinq jours de marche du premier village, perdu dans une nature démesurée, j’ai tâché d’être heureux. Je crois y être parvenu. Deux chiens, un poêle à bois, une fenêtre ouverte sur un lac suffisent à la vie. Et si la liberté consistait à posséder le temps ? Et si le bonheur revenait à disposer de solitude, d’espace et de silence – toutes choses dont manqueront les générations futures ? Tant qu’il y aura des cabanes au fond des bois, rien de sera tout à fait perdu.
Après avoir entendu une interview de l’auteur et aimé sa répartie, je mettais beaucoup d’espoir dans ce livre. Malheureusement mes espoirs ont été déçus. Je n’ai pas trouvé dans ce récit l’intérêt que l’expérience aurait pu apporter. La description des magnifiques paysages ne suffit pas à relever le niveau des ivrogneries quasi permanentes de l’auteur et de ses voisins. Et les quelques réflexions qui valent la peine sont noyées parmi tant de banalités superficielles. Je me suis ennuyée et je suis déçue.

D’autres vies que la mienne … Emmanuel Carrère

D'autres vies que la mienne
Résumé : A quelques mois d'intervalle, la vie m'a rendu témoin des deux évènements qui me font le plus peur au monde : la mort d'un enfant pour ses parents, celle d'une jeune femme pour ses enfants et son mari. Quelqu'un m'a dit alors : tu es écrivain, pourquoi n'écris-tu pas notre histoire ? C'était une commande, je l'ai acceptée. C'est ainsi que je me suis retrouvé à raconter l'amitié entre un homme et une femme, tous deux rescapés d'un cancer, tous deux boiteux et tous deux juges, qui s'occupaient d'affaires de surendettement au tribunal d'instance de Vienne (Isère). Il est question dans ce livre de vie et de mort, de maladie, d'extrême pauvreté, de justice et surtout d'amour. Tout y est vrai.
Je ne recommande pas ce livre. C'est triste! Il décrit des catastrophes, des situations ignobles, qui se terminent mal. Bien sûr, les personnages sont admirables dans l'adversité qui les touche. Mais ça laisse un goût amer, il n'y a pas de message. Le point de vue est nombriliste et pas à la hauteur des destins qu'il relate. Je l'ai quand-même lu en entier, espérant quelque chose, je suis déçue.