Archives pour la catégorie ** Moyen

Le prince de la brume … Carlos Ruiz Zafon

Le Prince de la brume de Carlos Ruiz Zafon
Résumé : 1943. Menacée par la guerre, la famille Carver gagne la côte anglaise et emménage dans une belle maison de station balnéaire. Mais un démon les y a précédés... Intrigués par l'histoire trouble de la maison et ses ombres rôdeuses, Max et Alicia, les enfants Carver, explorent les alentours : le jardin aux statues si expressives, l'épave du cargo échoué dans la baie... De redoutables secrets les attendent. D'un Prince, surgi de la brume, la malédiction attend son accomplissement.
J'ai bien aimé le début de ce roman fantastique. Une famille presque ordinaire, une maison avec une histoire et l'installation de cette famille qui promet de nombreux rebondissements. Finalement, les personnages principaux deviennent secondaires, l'histoire s'embourbe et se termine par une fin décevante et sans consistance. Bref, je suis déçue !

Notre Dame de Paris … Victor Hugo

Notre Dame de Paris de Victor Hugo
Résumé : Autour de Notre-Dame, dans la cité médiévale de Paris, s'agite une kyrielle de personnages très différents: Quasimodo, le bossu sonneur de cloches; Gringoire, le poète; Frollo, le sinistre archidiacre; Phoebus, le capitaine des archers du roi. Ils sont tous fascinés par la belle bohémienne Esméralda...
Honnêtement, j’étais totalement vierge de l’histoire. Je savais qu’il y avait Quasimodo, aperçu Antony Quinn dans le rôle quand j’étais petite, et qu’il y avait Belle, une jolie Bohémienne, de la comédie musicale que je n’ai pas vue. Et je suis fan de Hugo. Le personnage d’abord et son histoire, son aura. J’ai un beau souvenir de Quatre-vingt treize. J’aime surtout son théâtre. Romantique, excessif, avec des héroïnes magnifiques, des situations impossibles. Marie Tudor, Angelo Tyran de Padoue, Rhuis Blas (La folie des grandeurs). Déçue. Hugo pourtant, Hugo trop présent. Des intrusions d’auteur qui durent ; un chapitre entier sur l’architecture, l’imprimerie… Un plaisir de lire Hugo, mais le rythme de l’intrigue est cassé. Les hasards, construits, sont « trop ». On est à la limite de la vraisemblance pour pousser au tragiqu-issime. Je n’ai aimé aucun personnage. Je suis complètement passée à côté. Snif.

Je vais mieux – David Foenkinos

Je vais mieux de David Foenkinos
Résumé : Un jour, je me suis réveillé avec une inexplicable douleur dans le dos. Je pensais que cela passerait, mais non. J ai tout essayé... J ai été tour à tour inquiet, désespéré, tenté par le paranormal. Ma vie a commencé à partir dans tous les sens. J ai eu des problèmes dans ma vie professionnelle, dans mon couple, avec mes parents, avec mes enfants. Je ne savais plus que faire pour aller mieux... Et puis, j ai fini par comprendre.
Toujours sous le charme de « la délicatesse » et attendrie par une interview « massacre » chez Ruquier j’ai eu envie de lire ce dernier livre de David Foenkinos ! Un peu déçue….. Le héros se débat entre ses souffrances physiques et ses tracas quotidiens (sa famille, son boulot, ses examens de santé) : la vie de tous les jours quoi ! et on en a vite « plein le dos » !

Aide-toi et le ciel… … Yves Viollier

Aide toi et le ciel... de Yves Viollier
Résumé : Marie n'a rien vu venir. Quand son fils Simon est revenu d'Haïti, très affaibli par la malaria, elle n'a pas mesuré son malaise. Dévasté par la misère et la violence qu'il a rencontrées pendant sa mission humanitaire, rongé par l'impuissance et la culpabilité de ne pas avoir pu faire plus, Simon a sombré. Jusqu'à vouloir commettre l'irréparable. Bouleversée dans son rôle de mère, ébranlée dans sa foi, Marie doit se reconstruire. Une épreuve qui va changer sa vie.
Un témoignage poignant, entre foi chrétienne, don de soi et désespoir. Bien qu’admirative du courage et de l’abnégation de cette femme, je reste septique et dubitative sur la cohérence de son choix final ?!

Parle-moi d’amour… Philippe Claudel

Parle-moi d'amour... Philippe Claudel
Résumé : FEMME : Les enfants ! Comme si tu les connaissais ! Tu t’en es préoccupé de tes enfants ? HOMME : J’ai toujours eu leurs photos sur mon bureau ! FEMME : Et c’est en les regardant en photo que tu les as élevés peut-être ? C’est toi qui les as torchés ? Tu t’es réveillé la nuit lorsqu’ils étaient malades ? Tu les as consolés quand ils pleuraient ? Tu les as emmenés au zoo, au cirque, au jardin d’enfants, au Luxembourg pousser des bateaux, faire du poney ? HOMME : Chaque année je faisais le père Noël ! FEMME : Tu l’as fait deux fois ! Et en plus tellement mal qu’ils t’ont reconnu tout de suite ! Et les anniversaires avec les copines et copains ? C’est toi qui t’es fait engueuler par les instituteurs, les professeures, les principaux, les proviseurs ?
Une pièce de théâtre à 2 personnages, efficace et drôle.

L’homme qui voulait être heureux … Laurent Gounelle

L'homme qui voulait être heureux de Laurent Gounelle
Résumé : Imaginez… Vous êtes en vacances à Bali et peu de temps avant votre retour, vous consultez un vieux guérisseur. Sans raison particulière, juste parce que sa grande réputation vous a donné envie de le rencontrer, au cas où… son diagnostic est formel : vous êtes en bonne santé, mais vous n’êtes pas… heureux. Porteur d’une sagesse infinie, ce vieil homme semble vous connaître mieux que vous-même. L’éclairage très particulier qu’il apporte à votre vécu va vous entraîner dans l’aventure la plus captivante qui soit : celle de la découverte de soi. Les expériences dans lesquelles il vous conduit vont bouleverser votre vie, en vous donnant les clés d’une existence à la hauteur de vos rêves.
Je ne sais pas vraiment quoi penser de ce livre ! C’est court et agréable à lire ; optimiste et bienveillant. Mais avec un petit goût de déjà vu, un goût de « tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil ». On pourrait presque résumer ce roman par : « C’est si facile d’être heureux quand on veut ! »