Archives mensuelles : septembre 2011

Maudit Karma … David SAFIER

Maudit Karma de David Karma
Résumé : Animatrice de talk-show, Kim Lange est au sommet de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l’au-delà, elle apprend qu’elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karma au cours de son existence. Non seulement elle a négligé sa fille et trompé son mari, mais elle a rendu la vie impossible à son entourage ; Pour sa punition, Kim se réincarne en fourmi. Et le pire reste à venir : de ses minuscules yeux d’insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit au plus vite remonter l’échelle des réincarnations. Mais, de fourmi à bipède, le chemin est long et les obstacles nombreux …
Une agréable lecture. Une version librement inspirée de la réincarnation bouddhiste. Un roman plein de d’inventions et de rebondissements improbables. J’ai été un peu déçue par la fin qui manque à mon goût de finesse et de spiritualité ! Par contre, j’ai beaucoup aimé le ton léger et plein d’humour.

No et moi … Delphine de vigan

No et moi de Delphine de Vigan
Résumé : Elle avait l’air si jeune. En même temps il m’avait semblé quelle connaissait vraiment la vie, ou plutôt qu’elle connaissait de la vie quelque chose qui faisait peur. DV Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Mais nul n’est à l’abri…
Une très belle lecture ! Un récit simple, poignant et déstabilisant, tout en finesse et où la suggestion est omniprésente. J’ai eu envie d’y croire, envie d’avoir la naïveté clairvoyante de Lou. Des personnages magnifiques, vrais et attachants. La question centrale est la suivante : « Sommes-nous de si petites choses, si infiniment petites, que nous ne pouvons rien ? » Je suis sous le charme !